Les templates des e-mails en 5 questions

L’utilisation d’une template destinée à votre email marketing est une option judicieuse. Elle permet en effet de diffuser rapidement des communiqués à l’aspect professionnel. La template vous évite aussi de vous soucier du style-maison ou de la lisibilité de votre mail. Il demeure toutefois 5 questions auxquelles il serait bon de répondre. Leur but? S’assurer que le choix d’une template reste un choix judicieux!

1. Notre template est-elle régulièrement remise à jour?

Bien souvent, la template est établie lors de la première campagne d’emailing. Si bien que, des années plus tard, la même template reste en place. C’est un peu court. La template doit être rafraichie sur base annuelle; c’est un minimum. Il se peut même qu’il faille le faire plusieurs fois par an, à chaque saison. Inutile toutefois d’envoyer des templates toujours différentes à ses lecteurs. On peut très bien mettre l’accent sur autre chose, prévoir un nouveau visuel standard, etc. Tout ceci peut faire des miracles. On évite ainsi de fustiger ses lecteurs et on reste à la page, du moins sur le plan graphique…

2. Notre template est-elle ‘responsive’?

Plus de la moitié des e-mails ne sont plus lus sur un ordinateur traditionnel. Avec l’ère de la mobilité, ils sont lus sur des tablettes et autres smartphones. Ces écrans affichent cependant les mails d’une manière différente que celle prévue initialement. Votre template doit donc détecter ces écrans et répondre à leurs modes d’affichage. Si votre template est récente, il y a de fortes chances qu’elle soit ‘responsive’. Mieux vaut toutefois s’en assurer! Si votre template a quelques années – cf. question 1 – vous pouvez être sûr que vous pourrez l’emmener chez le docteur HTML. Une simple intervention lui permettra d’être remise d’aplomb. Saisissez cette opportunité pour réfléchir à d’autres points. Tous les éléments – même adaptés – ne sont effectivement pas lisibles sur petit écran. C’est donc le moment de soumettre votre template à votre regard critique!

3. Notre template a-t-elle été testée?

Évidemment qu’elle a été testée. D’ailleurs c’était quand la dernière fois? Les récepteurs de vos mails – webbased, desktop ou portables – évoluent eux aussi. Ils génèrent de nouvelles versions et, de ce fait, empêchent les templates testées en début de course de fonctionner correctement. Les images gif qui affichent des rotations parfaites sur une certaine version d’Outlook ne fonctionnent par exemple plus sur une nouvelle version. Il faut donc soumettre sa template à une batterie de tests de manière assez régulière. C’est le prix à payer de l’évolution digitale…

4. Le design de notre template est-il en phase avec celui de notre site?

Il est important que la template de vos mails soit sur la même ligne d’onde que votre site internet. Non pas en tous points identiques, mais si des CTAs renvoient les lecteurs sur une page de votre site, il est préférable de conserver une certaine uniformité visuelle. Au risque de créer une certaine confusion et de voir vos lecteurs quitter rapidement votre site. Cette unité dans le design fonctionne en fait dans les deux sens. Les sites sont souvent adaptés à temps, au contraire des templates. La création d’un nouveau CSS pour le site doit aller aussi en profondeur que possible – les clients de l’emailing n’acceptent pas tout. À l’inverse, un nouveau bouton [ACHETEZ MAINTENANT] sur la page d’accueil du site peut aussi être configuré. Si vous insérerez une offre dans votre mail, assurez-vous qu’elle soit aussi présente sur votre site lorsqu’on y surfe. L’absence de connectivité est source de méfiance.

5. Notre logo est-il encore bon?

Le logo de votre entreprise doit absolument être intégré à la template de votre e-mail. Identité, branding,… tous ces concepts trouvent ici leur sens. La première question qui se pose est donc la suivante: votre logo est-il toujours positionné au sommet? Car c’est le meilleur endroit pour le placer. Il se peut qu’au fil du temps et des modifications de votre template, votre logo se soit déplacé vers le bas. La 2e question concerne la justesse de votre logo. Avec le temps, toutes les entreprises modifient leur logo. Même les plus grandes marques de cola et, oui, même Google. Il se peut toutefois – si vous utilisez une template – que vous oubliez de l’adapter dans les données graphiques de vos emails. Le risque du ‘pilote automatique’ est ici bien présent. Vérifiez donc votre logo. Et tant que vous êtes dans les vérifications, contrôlez la qualité graphique de votre logo. Il y a quelques années, la taille du fichier – et donc sa qualité – a été réduite au strict minimum. Aujourd’hui, la fibre de verre et la 4G ont réduit ce besoin. Il n’y a certes pas besoin d’envoyer un logo psd d’un gigabyte à ses lecteurs, mais il est forcément possible de faire mieux qu’hier!

Est-ce que cela a répondu à ta question? Merci pour les commentaires Un problème est survenu lors de l'envoi de vos commentaires. Veuillez réessayer plus tard.

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez? Contactez-nous Contactez-nous